COSMICBOX

Journal de Bord

ACCUEIL

Présentation de la box

Présentation de la box

Une LibraryBox, ou en français BiblioBox, est un dispositif open source de partage de ressources numériques (textes, vidéos, musique, logiciels, photos), conçu par Jason Griffey sur la base de la PirateBox, un projet artistique et technologique de l'américain David Darts. Ces deux projets on été développés dans une optique de diffusion et d’appropriation des communs de la connaissance.

Plus concrètement, la BiblioBox est un appareil portable déconnecté d'Internet qui combine un routeur et une unité de stockage (type clé USB). Elle génère un réseau local auquel on peut se connecter en wifi via un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable, permettant au grand public de télécharger des contenus librement et anonymement.

En mode "lecture seule", la BiblioBox garantit un minimum la légalité des contenus qui y sont présentés. Idéalement, il s'agira d'œuvres appartenant au domaine public ou publiés sous des licences comme les Creative Commons. Elle génère un intérêt croissant auprès des bibliothécaires et des médiateurs soucieux de proposer aux usagers un accès facilité à des ressources numériques en phase avec les pratiques culturelles de notre époque.

Avec cet atelier, les Chats Cosmiques proposent aussi une solution inédite : installer une BiblioBox sur un RaspberryPi, autre fer de lance du nomadisme et des systèmes open source.

Entrée 0-1

Entrée 0-1

Un type avec un pc branché dans le mur

Au tout début, il y a longtemps, lorsque le mot bibliobox n'avait été prononcé par aucun de nous, il y avait une clé USB. Dans un mur. Physiquement, elle n'existait pas. Mais nous avions parlé d'une clé USB sauvage. Et puis on y avait réfléchi en buvant du café, beaucoup de café. Combien de Go dans la clé ? Comment est-ce qu'on ferait le trou dans le mur ? Où est-ce qu'on ferait ce trou ? Fallait-il une clé USB waterproof ?
Et on s'était imaginés quelqu'un arrivant dans une rue et brancher son pc dans un mur. On imaginait la réaction des gens. Et puis en fait, on s'était dit : Non, personne ne ferait ça au grand jour. Ce serait la nuit. Et il y aurait un type, là, en plein milieu de la rue, avec son pc branché dans le mur.
Et puis on a mis l'idée de côté. On a rangé dans un coin de nos têtes nos tenues de faiseurs de trous urbains sauvages, notre clé USB waterproof et notre type avec son pc branché dans le mur.

C'est marrant, parce que cette clé USB sauvage qui n'existe pas, il y a un tas de gens qui nous en ont parlé. On en a reparlé un soir, en revenant d'une visite d'un TyFab. Il commençait à faire nuit, d'ailleurs.
On en a parlé brièvement. Brièvement, parce que l'un de nous avait prononcé le mot librarybox, qui est ensuite devenu bibliobox. Brièvement, parce que notre projet commençait à prendre forme.
Peut-être qu'à ce moment-là ce n'était encore qu'une silhouette, une idée floue dans nos tête, mais il restait encore un peu de temps avant l'Open Bidouille Camp.

Entrée 0-2

Entrée 0-2

C'est une toute petite boite qui fait la taille d'un téléphone

L'anatomie de la cosmicbox est simple : un Rasperry Pi, une carte SD, une clé USB, une clé Wifi et un câble d'alimentation.
Mais ce n'est pas ça qui est important. Ce n'est pas la techno qui est importante, c'est ce qu'on en fait.

Et ce que nous en avons fait, c'est une biblibox.
Bibliobox, librarybox, piratebox, cosmicbox... Ça veut dire quoi tout ça ?
La bibliobox est simplement le nom français de la librarybox.
La cosmicbox, c'est la bibliobox des Chats Cosmiques.
Et la piratebox, c'est la même chose qu'une bibliobox sauf que n'importe qui peut mettre des choses dedans.

Entrée 0-3

Entrée 0-3

It's bigger on the inside

Au fait, pourquoi avoir fait le choix d'une BiblioBox et non d'une PirateBox ?

Rembobinage. Ce n'est pas la techno qui est importante, c'est ce qu'on en fait.

Ce n'est pas un choix juridique. C'est une démarche visant à promouvoir les créations libres et alternatives auprès d'un public élargi.

Entrée 0-4

Entrée 0-4

Et puis sont venus Neil Jomunsi, Ploum, Thierry Crouzet et Gwenn Seemel

Vous connaissez Wikipédia ? Vous avez déjà entendu parler de Linux ? Vous utilisez peut-être Mozilla Firefox ou LibreOffice ?

Toutes ces choses sont libres. Il y a une expression bien connu dans le milieu, mais que personne n'a réussi à retranscrire parfaitement en français : « Free as in free speech, not free beer ».

Nous avons choisi de faire une sélection d’œuvres uniquement libres de droit. Œuvres issues du domaine public, ou mises à disposition selon des licences plus récentes comme les Creative Commons ou le Copyleft.

Et pour être sûre que tout ce qui était dans la box soit libre, nous avons configuré la box en lecture seule, donc en BiblioBox.

Entrée 0-5

Entrée 0-5

La route est longue mais la voie est libre...

C'est Pouhiou qui a été un des premiers contributeurs à la box. Il nous a envoyé toute la distribution des livres édité par l'association Framasoft.
Et il y avait un sacré paquet de contenus ! Manuels, essais, fictions… Nous avions déjà un bon point de départ.

Et puis petit à petit se sont ajoutés de nouveaux contenus : livres audio, interviews sur le domaine public, patchworks de vidéos Youtube, webzines militants, documents scientifiques aux noms intrigants, documentaires sur les luttes, courts-métrages de science-fiction…
Nous avons passé beaucoup de temps à compiler toutes ces ressources, et ça nous a confortés dans ce qu'on essaye de transmettre avec sagesse du haut de notre montagne stellaire : il y a une incroyable richesse dans les biens communs ; l'art libre est multiforme et pluridisciplinaire.

Notre CosmicBox est en perpétuel mouvement. Elle ne s'arrêtera jamais parce que chaque jour, à chaque instant, il y a quelqu'un dans le monde qui décide de libérer ses productions et les placer sous une licence libriste. Chaque jour, à chaque instant, il y a quelqu'un qui choisit une alternative à la propriété intellectuelle.

Il aura fallu attendre l'Open Bidouille Camp pour que quelqu'un prononce les mots zone – autonome – temporaire. Et pourtant, c'était une évidence dès le début ; simplement, nous n'avions pas encore mis nos coussinets dessus.

Remerciements

Remerciements

• Alexis Kauffmann, Christophe Masutti et toutes les petites mains qui travaillent d'arrache-pied pour la collection Framabook
• Annabelle, pour sa patience et son aide pour faire de notre stand un truc assez douteux mais dont on est fiers
• Arnaud Yonnet parce que c'est à cause ou grâce à lui qu'on a participé à l'OBCB
• David Darts et Jason Griffey pour être des pointures en bidouilles mises au service des biens communs
• Frédéric, pour nous avoir appris le verbe « foussiner »
• Geehiou (Simon Gee Giraudot & Pouhiou), qui ont créé le premier MOOC pour apprendre à devenir des connards
• Gloomizzle, pour avoir contribué à la sélection des contenus dans la box
• Gwenn Seemel qui a relevé le défi de répondre à nos questions en moins de 24h
• Hugo, pour nous avoir fourni des livres scientifiques dont on jamais trop compris les titres
• Igor, grâce à qui on a un site Internet cosmique
• Kevin, pour nous avoir appris que le café n'est pas une boisson qui tient ses promesses
• L'APRIL, pour nous fournir des supports pour faire la révoloucione
• Lawrence Lessig et Aaron Swartz, pour avoir démocratisé les licences libres
• Le réseau Doc@Brest pour leur soutien moral et leurs contributions (et puis Stéphanie, Marie et Julie pour avoir été des supers coupines)
• Les Fabriques du Ponant, Les Petits Débrouillards & Pierre Allée pour avoir eu la gentillesse de tolérer un stand aussi kitsch que le nôtre
• Les gens qui font des montages scandaleux de photos de chats sur fonds galactiques
• Makezine, parce que c'est grâce à eux qu'on a pu construire la box
• Neil Jomunsi, pour avoir donné de très chouettes réponses à nos questions
• Ploum, pour ne pas avoir laissé moisir ses textes sur un disque dur
• Pouhiou, parce que c'est un petit chou à la crème
• Radio Évasion, pour avoir contribué à la box et nous fournir des documents audio
• Raspberry Pi, parce qu'on a beau avoir entendu que c'est surfait, c'est quand même chouette (et puis on n'est pas des hipsters)
• Richard Stallman, parce que Big Up à GNU
• Romaine Lubrique, pour nous permettre d'écouter le domaine public
• The Brain et Usul pour leurs sympathiques accords de principe sur le partage de contenus à valeur hautement recommandable
• Thierry Crouzet, parce que même si c'est un dino-geek, il apporte beaucoup de sagesse et de réflexion quant au numérique
• Tous les curieux et toutes les curieuses qui sont venu-e-s poser plein de questions sur la box

Remerciement très spécial :

Matthieu p'titChoula, parce que sans lui la box n'existerait pas
(et sans lui Les Chats Cosmiques n'existeraient pas)

Tutoriels

Tutoriels

Les tutoriels sont mis a disposition selon les termes de la licence CC-BY-SA.
Télécharger tout les tutos au format zip